L’arnaque aux annonces immobilière.

image_pdfimage_print

L’arnaque aux annonces immobilière.

 

Des petites annonces en ligne dopées à la malhonnêteté salissent les rangs des sites comme Immoweb, eBay, 2ememain…

Le fléau est tel que le spécialiste des annonces immobilières relaie un avertissement sur sa page d’accueil.

« Soyez vigilants lorsque vous tombez sur un bien dont le prix semble être trop beau pour être vrai », insiste Immoweb.

Le cas emblématique, « c’est le bien proposé à la location à un prix nettement inférieur à ceux de marché », explique Olivier Bogaert. « Ce bien est loué par un prétendu fonctionnaire européen renvoyé dans son pays pour une mission d’une durée indéterminée. Comme il ne souhaite pas laisser inoccupé cet appartement dont il est le propriétaire, il accepte de le louer à prix réduit, même à des étudiants qui pensent tomber sur l’affaire du siècle.

Comme il est à l’étranger, le propriétaire demande qu’une garantie soit déposée à un intermédiaire, via Western Union ou une mule, afin que ce tiers ne se déplace pas pour rien au moment d’assurer la visite, conclure le bail dans la foulée et remettre les clés. »

Montants mis à jeu : « des sommes de 700 à 800 euros, soit un mois de loyer »

Google Images à la rescousse

 

Pour éviter ces incidents locatifs, l’astuce de base consiste à télécharger la photo de l’appartement dans Google Images. Si la même image a déjà été utilisée pour des dizaines d’annonces totalement différentes, elle sera trahie par le moteur de recherche.

 

En marge de l’immobilier, les autres annonces faisandées concernent la voiture d’occasion « vendue à un prix dérisoire » ou encore l’appareil photo de haut niveau échangé contre une bouchée de pain. Avec en ligne de mire, le séjour à l’étranger du propriétaire, qui réclame d’une manière ou d’une autre un envoi d’argent, par Western Union, par carte de crédit prépayée, des cartes prépayées comme paysafecard… « Certains demandent même à l’acheteur potentiel de payer le passage d’un… transporteur chargé de montrer le véhicule d’occasion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.